LYDIE BONANDRIAN MONTELS, ARTISTE

À  30 ans et après un début de carrière commerciale,  Lydie Bonandrian Montels  décide  de  se consacrer  pleinement  à  sa passion artistique. 

 

Elle intègre l’École Supérieure d’Art de Bordeaux en 2008 où elle suivra un cursus de quatre années. En ce même temps, elle ouvre une galerie et soutient de nombreux artistes. 

 

Dans les années qui suivent, elle approfondit la méditation et développe sa spiritualité qui occupe aujourd'hui une grande place dans son existence.

 

La pratique de la discipline du Vastu fait partie intégrante de ce chemin vers la connaissance de soi qu'elle mène au côté de son époux Laurent Montels.

 

Tous deux dirigent le centre Anjali, centre dédié à la transmission du  Vastu, de la méditation et de la permaculture.

 

Ils se déplacent ensemble en France et à l'étranger où Laurent Montels forme des futurs consultants, et tous deux harmonisent des lieux à usages variés (habitations, locaux commerciaux, bureaux, cabinets de profession libérale, grands magasins...)

 

Lydie crée les mandalas Vastu, utilisés pour les harmonisations.


 

Mon point de départ est  la découverte d'un paysage, l'observation des végétaux ou des animaux, la rencontre avec une oeuvre d'art ou architecturale. 

Je saisis cette émotion par la photographie, le dessin ou la peinture, selon ce qui me semble le plus raisonner en moi.

Je cherche à travers ce processus à retranscrire ce sentiment profond qui m'a habité lors de cette rencontre, sentiment qui peut durer parfois une seule seconde mais qui me régénère et me fait toucher une sensation d'absolu. Et c'est de cette éternité dont j'ai envie de parler.

Le mandala, forme ancestrale et hautement symbolique retranscrit pour moi visuellement cette intensité ressentie.

L'image ainsi saisie picturalement ou photographiquement, est travaillée artistiquement afin de lui donner une certaine rythmicité, une symétrie, des formes symboliques, des dégradés de couleurs qui font appel à la tradition du mandala.